Quid de l’ostéopathie

prevenir-osteopathie-olivier-guillaumet-rouen

L’ostéopathie est un art, une science, et une philosophie.

Cette thérapie manuelle, originale et naturelle « consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé ».

Toute perte de mobilité des structures qui constituent le corps humain ( articulations, muscles, ligaments, tendons, fascias, viscères ou autres organes…), toute perturbation de la vascularisation et de l’innervation des éléments anatomiques peuvent provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

L’ostéopathe, par sa main formée et expérimentée à cette discipline précise, minutieuse et exacte, doit retrouver la ou les causes des symptômes par un diagnostic spécifique manuel afin de restituer ou de conserver la mobilité des différentes structures de l’organisme. Pour cela, l’ostéopathe s’appuie sur la capacité qu’a le corps à s’auto-équilibrer, et sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie. Il doit pratiquer son art en considérant que chaque patient est unique, avec sa propre histoire, ses propres habitudes de vie et son propre environnement.

A tous les âges de la vie, l’ostéopathie s’inscrit dans une démarche à la fois curative et préventive afin de préserver au mieux son capital santé.

Un peu d’histoire

La science ostéopathique est née aux Etats-Unis au 19ème siècle grâce à son père fondateur, le docteur Andrew Taylor Still ( 1828-1917 ) qui fût le premier médecin à mettre en interaction le système musculo-squlettique et les autres systèmes organiques. Son concept reposa sur la mise en relation entre la mobilité et l’équilibre fonctionnel des différentes structures, tissus et organes du corps humains, et l’état de santé générale de l’individu.C’est à partir de ce concept qu’il la première école d’ostéopathie dans le monde : « The American School of osteopathy » en 1882.

Au début du 20ème siècle, ses disciples firent évoluer les connaissances de cet art, notamment William G. Sutherland, qui développa l’ostéopathie crânienne. D’autres disciples amenèrent l’ostéopathie en Europe avec la création de la première école d’ostéopathie européenne à Londres par J.Martin Little John en 1918. Les premières écoles en France se développèrent à partir des années 1950.

En France, la profession d’ostéopathe est légalisée et règlementée par l’article 75 de la loi 2002-303 du 4 mars 2002 ( J.0 n° 54 du 5 mars 2002 ) relative aux droits des malades et à la qualité du système.